voyage au Cambodge

Comment éviter le tourisme de masse lors d’un voyage Cambodge ?

Le tourisme de masse est un concept de tourisme qui a pris naissance après la généralisation des congés payés dans plusieurs pays industrialisés. Il est aussi dû à l’augmentation du pouvoir d’achat dans les années 60 qui a permis à un nombre important de population de faire du voyage. Entre-temps, c’est une manière de soutenir le secteur économique du tourisme. Il va en parallèle avec des couts de déplacement et d’hébergement amoindri. Cependant, les conséquences du tourisme de masse ne sont pas toujours plaisantes surtout pour les voyageurs qui aiment la tranquillité. Alors comment éviter le tourisme de masse lors d’un voyage au Cambodge ?

Choisir les basses saisons

Pour éviter de se confronter au tourisme de masse lors d’un voyage Cambodge, l’idéal est d’y aller pendant les saisons basses. Pour ce faire, il faut bien se renseigner concernant le calendrier des mois de fréquentation touristique au Cambodge.

En général, les prestataires dans le domaine du tourisme reçoivent le maximum de clients pendant les saisons où il ne pleut pas abondamment et il ne fait pas non plus trop chaud dans le pays. Il est particulièrement fréquenté pendant les mois de janvier, février, aout et novembre car le climat est clément pendant ces mois. Et l’affluence est faible pendant les mois de mars, avril, juillet et octobre. La fréquentation touristique au Cambodge diminue aussi pendant les mois de mai, juin et septembre.

Choisir les endroits à visiter

Dans le cas d’un voyage au Cambodge pendant la haute saison du tourisme, il est tout de même possible d’éviter de rencontrer beaucoup de touristes en bien sélectionnant les endroits à visiter. Habituellement et logiquement, les vacanciers aiment fréquenter les lieux célèbres et les sites les plus connus. Au Cambodge, ces fameux attraits touristiques sont : le site archéologique et historique d’Angkor, la ville de Phnom Penh, la ville de Siem Reap, les stations balnéaires qui se trouvent principalement dans la partie sud du pays dont Sihanoukville, le lac Tonlé Sap et la rivière Mékong.

Dans ce pays, les zones les moins fréquentées sont les régions montagneuses de Mondolkiri et Rotanakiri en raison de leurs accès encore un peu difficile.

De même, la zone frontalière avec la Thaïlande est aussi peu fréquentée des touristes car elle est jugée dangereuse malgré la présence d’explosifs encore non déterrés. Evidemment, il faut faire bien attention lors de la visite de ces endroits. L’idéal est de toujours se faire accompagner de guide qui connait bien la région pour éviter les accidents.

Certaines iles sont aussi encore préservées du tourisme de masse au Cambodge. C’est le cas de Koh Rong, Koh Ta Kiev ou encore de Koh Thmei.

Choisir l’écotourisme

Contrairement au tourisme de masse, l’écotourisme consiste à faire un voyage tout en mettant en considération l’environnement et les populations locales dans un but de découverte de la nature. Il se pratique en petite communauté ou en petit groupe. Concrètement, il s’agit d’opter pour des prestations moins luxueuses mais qui mettent en exergue la nature. Alors au lieu de séjourner dans un établissement de luxe étoilé, c’est plutôt choisir une chambre dans une éco-lodge ou bien choisir d’habiter chez l’habitant. De cette manière, le voyageur réduit les dépenses inutiles relatives au luxe et qui peuvent engendrer de près ou de loin la destruction de l’environnement.

En optant pour l’écotourisme, il minimise l’impact de son voyage sur l’environnement pour le préserver à long terme. Il peut aussi mieux se concentrer sur la découverte des écosystèmes et à la sauvegarde de la biodiversité locale. Ainsi, il peut partir dans des lieux divers sans utiliser des moyens qui polluent l’environnement.

Lisez par la suite, comment vendre son or facilement ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.