Que faut-il savoir sur une toiture en chaume ?

Pour poser un toit en chaume, pour le rénover ou pour l’entretenir, nous faisons appel à un artisan chaumier. C’est le couvreur spécialiste en toit de chaume. Les artisans chaumiers travaillent toujours en équipe pour monter une couverture en chaume. Ils utilisent des outils spécifiques au couvreur chaumier : battes, crochet, aiguille, couteau, crémaillère, fil de fer et escabeau.

Quel matériau utilise-t-on pour faire un toit de chaume ?

Nos ancêtres cultivaient et cueillaient eux-mêmes le blé, jadis. Ils coupaient très long ses tiges qu’on appelle “paille” pour faire leur toiture. Ce qui a donné le nom “toiture de paille”. De nos jours, ce sont des machines qui font la cueillette, ce qui ne facilite plus le fait de trouver des pailles à des bonnes longueurs pour faire un toit. Alors, plusieurs entreprises et particuliers ont remédié à ça depuis que le toit en chaume revenait à la mode. Ils s’occupent des roseaux dans les marais et en prennent soin. Ces producteurs les cueillent et les rangent, puis ils les trient. Après ils nouent chaque botte de gerbe bien nettoyée avant de les mettre sur le marché. Pour faire un toit de chaume alors, on commande des bottes de roseaux déjà prêtes chez des entreprises spécialisées.

Comment les artisans chaumiers posent-ils un toit en chaume ?

Pour couvrir un toit en chaume, les chaumiers tels qui se trouvent au sein de l’entreprise de toiture dans le  59 travaillent en équipe. Au moins, ils sont deux dans une équipe. L’un travaille en haut, sur la charpente, l’autre se trouve à terre pour lancer les bottes de roseau. Celui qui se trouve en haut aligne le gerbe côte à côte puis les empile.

Ensuite, ils se débarrassent des liens à l’aide d’un couteau. Ils remplacent ces liens par un fil de fer. Ils façonnent la gerbe de roseaux avec leurs battes pour que le toit ait une bonne allure. Le couvreur n’utilise pas de cordeau pour l’aider à aligner la gerbe, mais il travaille seulement avec ses yeux. Puis ils font traverser le fil de fer avec l’aiguille de chaume pour serrer chaque botte aux liteaux en bas et aux noisetiers en haut. Ils doivent bien serrer et nouer pour que le gerbe tienne bien et que le toit soit solide.

Toiture en chaume revient à la mode

Il y a longtemps, la toiture en chaume était la couverture des maisons dans les campagnes. C’était économique vu que tous les agriculteurs cultivaient du blé dans leur champ. Puis, au dix-neuvième siècle, ces agriculteurs changèrent leur technique de cueillette. Trouver des pailles de qualité devint trop difficile. Le toit de chaume disparaissait petit à petit. Actuellement, le toit de chaume revient à la mode. Étant écologiques, les gens aiment ce type de toit. Il leur donne du confort au niveau d’isolation thermique et phonique. Il est esthétique et original. Une maison couverte de chaume, la chaumière, est très charmante. Avec un bon entretien (nettoyage, repiquage…), le toit de chaume peut tenir longtemps. Elle peut avoir une durée de vie d’une cinquantaine d’années.

 

One thought on “Que faut-il savoir sur une toiture en chaume ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *