Pourquoi un enfant de 3 ans se réveille la nuit ?

Pourquoi un enfant de 3 ans se réveille la nuit ?

Les réveils nocturnes deviennent fréquents et sont normaux chez les tout-petits. En moyenne, les enfants de 1 à 3 ans se réveillent d’ailleurs 3 fois par nuit. Cela est normal s’ils arrivent à se rendormir tout de suite. Cela devient par contre inquiétant si votre enfant se met à pleurer, à vous appeler ou à se lever chaque fois lorsqu’il se réveille en pleine nuit. Les réveils nocturnes des tout-petits peuvent donc provenir de diverses causes : peur, infection bénigne, cauchemar, déménagement, séparation de ses parents, etc. Il s’avère donc important de chercher à savoir les raisons pour lesquelles votre enfant se réveille la nuit afin d’en trouver rapidement une solution adaptée.

Les causes des troubles du sommeil chez un enfant censé faire ses nuits

Selon les spécialistes, plusieurs raisons peuvent être à la base des réveils nocturnes à 3 ans. Il peut s’agir par exemple :

  • D’une cause comportementale,
  • D’une cause psychologique,
  • D’une cause physiologique,
  • D’une cause médicale.

D’après les matelas hypnia avis, il est avant tout important de vous assurer que votre enfant se sente en sécurité lorsqu’il dort dans son lit.

La cause comportementale

Les problèmes de comportement de votre enfant peuvent être à l’origine de ses troubles de sommeil. L’enfant n’est pas autonome au moment d’aller au lit et aura par la suite des difficultés à se rendormir seul. Il aura besoin d’être accompagné avec sa béquille du sommeil, notamment la tétine, les bercements ou les comptines.

La cause psychologique

En cas d’événement perturbateur dans la vie de votre enfant, il peut avoir des troubles de l’endormissement. Il peut s’agir de problèmes familiaux, de changement d’endroit (vacances) ou d’événements marquants comme la rentrée scolaire.

La cause physiologique

Les réveils nocturnes à 3 ans peuvent provenir d’un problème physiologique. C’est le cas où l’enfant n’est pas encore propre et qu’il a besoin d’être assisté pour aller aux toilettes. Les réveils nocturnes physiologiques sont par ailleurs normaux pour certains enfants, notamment les bébés de moins de 18 mois qui se réveillent toujours la nuit quoi qu’il arrive. Cela devient problématique quand l’enfant n’arrive pas à se rendormir par lui-même.

La cause médicale

En cas de maladie, votre enfant peut vivre une période de troubles nocturnes. Quand les troubles ou les réveils nocturnes persistent plusieurs semaines, il est préférable de demander conseil au médecin ou au pédiatre. Le symptôme de l’apnée du sommeil, l’asthme et les allergies sont des raisons médicales liées généralement aux troubles du sommeil chez bébé. La cause médicale peut aussi provenir :

  • Des infections douloureuses (notamment les otites),
  • D’un reflux gastro-œsophagien,
  • Des douleurs abdominales,
  • D’une poussée dentaire,etc.

Des infections gênant la respiration (les rhinopharyngites avec le nez bouché, les laryngites aiguës et les bronchites avec la toux) en sont également des causes médicales.

Les terreurs nocturnes et les cauchemars

Les terreurs nocturnes et les éveils confusionnels sont souvent confondus avec les cauchemars. Ceux-ci apparaissent en seconde partie de nuit, au cours d’une période de sommeil paradoxal. Par contre, la terreur nocturne apparaît en première partie de nuit, en phase du sommeil lent profond.

L’enfant qui vient de faire un cauchemar est bien réveillé et pourra raconter son rêve. Il pourra même s’en souvenir le lendemain matin. Alors que l’enfant semble en proie à une terreur intense lorsqu’il s’assoit sur son lit avec les yeux grands ouverts. Il peut être couvert de sueur. Il ne répond pas quand vous lui parlez et ne reconnaît pas son entourage.

Que faire quand votre enfant de 3 ans se réveille la nuit ?

Si votre enfant de 3 ans a peur du noir, c’est normal. Cela signifie qu’il grandit. Plus l’enfant est conscient de tout ce qui l’entoure, plus il va se sentir dépendant de ses parents et plus ce tout-petit va redouter se retrouver tout seul.

Or l’obscurité (le noir) représente la nuit (l’heure de séparation). Pour aider votre enfant à affronter cette peur du noir, vous devez éviter de le laisser le soir devant les images télévisées. Celles-ci sont sources d’anxiété. Il faut également éviter de le laisser manipuler les écrans (tablettes), qui perturbent le sommeil de l’enfant. Votre première démarche consiste à lui parler sans aller dans sa chambre afin de le rassurer. S’il ne se calme pas, allez le voir pour vous assurer que tout va bien. Un mauvais oreiller ou un lit trop petit peut empêcher votre enfant de s’endormir rapidement.

Notez qu’il est important d’installer une veilleuse dans sa chambre avec une lumière douce, ne projetant pas d’ombres menaçantes. Sa chambre doit être située dans un endroit calme et ne doit pas être surchauffée. Si votre enfant se réveille en pleine nuit, cherchez à l’occuper avec une histoire. S’il a du mal à rester dans son lit, c’est peut-être parce qu’il a encore besoin d’une petite occupation. Il est possible de l’autoriser à jouer calmement dans sa chambre, faire un dessin ou lire une histoire. En tant que parents, vous devez être calmes, mais fermes. Vous ne devez pas vous énerver si votre enfant sort tout le temps de son lit. Il faut plutôt lui rappeler l’importance du sommeil et qu’il pourra être fatigué.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.